• Document: Histoire des Arts. Art et société de consommation
  • Size: 897.75 KB
  • Uploaded: 2019-01-12 18:30:51
  • Status: Successfully converted


Some snippets from your converted document:

Histoire des Arts Art et société de consommation Pochette de Damien Saez Album J'accuse Présentation de l'œuvre 1. Qu'est-ce que c'est ? 4. Où peut-on la voir ? 2. Par qui cette œuvre a-t-elle 3. De quand date-t-elle ? été réalisée ? 1. Une photographie pour une affiche promotionnelle et une pochette d'album. 1. Une photographie pour une affiche promotionnelle et une pochette d'album. 2. Photographie réalisée par Jean- Baptiste Mondino pour Damien Saez, chanteur. 1. Une photographie pour une affiche promotionnelle et une pochette d'album. 2. Photographie réalisée par Jean- 3. Mars 2010 Baptiste Mondino pour Damien Saez, chanteur. 1. Une photographie 4. Le 5 mars pour une affiche 2010, l'annonce promotionnelle et de la censure de une pochette l'affiche d'album. promotionnelle est proclamée par l'Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité. En effet l'affiche doit être retirée de toutes les stations de métro parisiennes et des affichages publics 2. Photographie réalisée par Jean- 3. Mars 2010 Baptiste Mondino pour Damien Saez, chanteur. Damien Saez ● Damien Saez, né le 1er août 1977 à Saint-Jean-de-Maurienne en Savoie, est un auteur-compositeur-interprète français. Damien Saez est un OVNI dans le paysage musical français. Eternel adolescent, c’est un écorché vif. Le 21 avril 2002 déjà, au lendemain de l’accession du Front National au second tour des élections présidentielles, il signe « Fils de France », un titre appelant la jeunesse française à faire barrage à l’extrême droite. C’est son premier fait d’arme, celui qui lui vaudra une image de rockeur engagé. ● Dès les premiers albums, Damien Saez a fait part dans ses textes de ses engagements (comme dans les chansons Jeune et con, Sauver cette étoile ou Solution). Il exprime un très fort rejet de la société marchande et de la politique occidentale en général. Il écrira dans une lettre postée sur son site à la suite de la censure de l'affiche de son dernier album J'accuse : « J'ai honte pour ces gens, honte pour mon pays, honte pour ce qu'il est devenu, honte pour cette auto-censure que la société s'inflige à chaque fois qu'elle ouvre sa bouche ». Lors d'une interview sur la radio France Inter, le 15 octobre 2012, il exprime clairement ne pas se considérer comme un artiste engagé, il débute d'ailleurs ses propos par « Déjà un artiste engagé je ne sais même pas ce que c'est, finalement ne pas l'être voudrait surtout dire que je ne suis pas un artiste ». Il se considère non pas comme un artiste engagé mais révolté. Jean-Baptiste Mondino ● Jean-Baptiste Mondino (né le 21 juillet 1949 à Aubervilliers) est un réalisateur de clips et un photographe français. ● Il a dès 1974 renoué avec un principe de mise en images utilisé par le chanteur Antoine dans son clip Les élucubrations d'Antoine : ne plus faire de la simple chanson filmée, mais enchaîner des plans inattendus dans un mini-film dont la chanson ne constitue plus qu'une bande-son. Il a réalisé en 1983 La Danse des mots. ● Il est connu pour ses fréquentes collaborations avec Madonna et ses réalisations et photos pour Les Rita Mitsouko, Thomas Fersen, Prince, Alain Bashung, Étienne Daho, Vanessa Paradis, Alain Chamfort, Björk, Texas et bien d'autres. ● Il a également réalisé de nombreux films publicitaires, notamment pour les parfums Jean Paul Gaultier ou des photos pour le sac Lady Dior. ● Il a fondé la société de production Bandits en 1989. Le titre de l'album rappelle le titre de l'article rédigé par Emile Zola lors de l'affaire Dreyfus et publié sous la forme d'une lettre ouverte au président de la république le 13 janvier 1898. En 1894, le capitaine Dreyfus est accusé d'avoir trahi la France et condamné au bagne. En 1898, alors que les soupçons pèsent sur un autre officier, ce dernier est acquitté. Zola, à travers sa lettre « J'accuse ! » publiée dans le journal l'Aurore, se fait le porte parole des « dreyfusards », qui souhaitent la révision du procès. Il s'insurge contre le camp des « antidreyfusards », issus de la France conservatrice, antisémite et nationaliste, et qui préfèrent croire à la culpabilité de Dreyfus parce qu'il est juif. Zola est condamné pour diffamation. Dreyfus est réhabilité en 1906. L'affiche est donc clairement un pamphlet accusateur destiné à dénoncer. Qu'est-ce que je vois ? Le titre :

Recently converted files (publicly available):