• Document: Analyse du tableau «Le déjeuner des canotiers» de Renoir
  • Size: 525.55 KB
  • Uploaded: 2018-12-08 08:11:03
  • Status: Successfully converted


Some snippets from your converted document:

Analyse du tableau « Le déjeuner des canotiers » de Renoir Par Phan Lâm Tùng JJR 59 I – L’œuvre : - huile sur toile 130 cm x 173 cm - signé et daté en bas à droite « Renoir, 1881 » - peint en 1881 - localisation : Washington DC (USA) , Memorial Gallery Phillips - Expositions : 7è exposition impressionniste, Paris 1882 ; Boston 1883 ; New York 1886 ; Salon d’Automne Paris 1904 ; Zurich 1917 ; Paris 1985 Cette toile reflète l’insouciance des dimanches dans les guinguettes au bord de l’eau où canotiers, ouvriers et cocottes mènent joyeuse vie. II – Le thème Renoir dépeint le bonheur de vivre des gens aisés dont il doit s’attirer la sympathie pour vivre de son art, et les joies de la bohème bourgeoise. Les mœurs de ces gens sont plutôt rangées, et n’évoquent rien de dramatique ni de révolté. « Le déjeuner des canotiers » est la représentation des divertissements auxquels s’adonnent les bourgeois des grandes villes. C’est un thème tiré de la vie ordinaire et des festivités de la vie bourgeoise en milieu urbain. Les individus sont représentés presque dans leur intégralité . Renoir peint ici un rassemblement de jeunes gens ; la scène a pour théâtre l’auberge d’Alphonse Fournaise qui se trouve à Chatou-sur-Seine, non loin de la Grenouillère. Ces jeunes gens accompagnés de leurs amies rentrent d’une promenade en barque et se retrouvent pour un déjeuner . Le peintre nous fait revivre les week-ends insouciants des canotiers , toujours prêts à faire la fête après http://aejjrsite.free.fr Magazine Good Morning 5 août 2012 ©D.R. Phan Lâm Tùng 1 une promenade sur la Seine. Image de la vie simple et joyeuse. Ainsi des caractéristiques de l’existence humaine au temps de peintre se voient traduits pour la première fois sur un mode esthétique. Cependant, ce tableau ne peut prétendre avoir saisi la totalité de ce qui fait toute la réalité sociale de l’époque ; ilmérite toutefois le qualificatif de « réaliste » en ce sens qu’il est né d’une confrontation honnête avec la société du temps. III – Le dessin Il n’est pas difficile d’imaginer la genèse du tableau. Jean, le deuxième fils du peintre, raconte : « Il fallut à Renoir plusieurs années pour mûrir le projet ; il avait plusieurs tableaux en train, et ses esquisses du sujet ne le satisfaisaient pas. L’été 1881, il se décida : je vais me mettre au Déjeuner », dit-il à Barbier qui rassembla les fidèles de Renoir. A cette époque, le peintre séjourne à Chatou, chez le père Fournaise qui gère une auberge préquentée par les canotiers et leurs amies. Renoir commence le Déjeuner en plein air, sur la terrasse du restaurant et le terminera dans son atelier . Se réunissent à table amis et modèles du peintre. Au premier plan, à gauche, Aline Charigot avec laquelle Renoir vit et qu’il n’a pas encore épousée. Elle est avec son chien . Elle est l’objet d’un merveilleux portrait de fraîcheur et de gaîté. A droite, c’est le peintre Caillebotte. Derrière Aline se tient le père Fournaise, propriétaire du restaurant. La jeune femme accoudée à la rembarde est la belle Alphonsine, la fille de l’aubergiste. Tous les autres personnages sont des amis du peintre. Comme dans d’autres scènes de Renoir, nous avons l’impression d’entrer de plain-pied et de participer à la lascivité de l’instant. Et c’est bien le cas de dire que ce tableau illustre le thème du divertissement des bourgeois puisque nous pouvons reconnaître Charles Ephrussi , le banquier qui porte un haut-de-forme et même le baron Raoul Barbier en conversation avec Alphonsine, donc des gens n’appartenant pas à la classe moyenne. Tous ces personnages forment une admirable composition très simple d’une jeunesse libre et heureuse de vivre. « Le déjeunr des canotiers » révèle des changements dans la technique de Renoir : les couleurs sont plus variées, les contrastes plus nets, les personnages mieux définis, notamment Aline au visage épanoui et lumineux , et qui deviendra plus tard sa femme. En un mot, chacun d’eux est fortement individualisé. « Les canotiers ont déjeuné sous la tente du restaurant », écrira le critique Théodore Duret. Le tableau a été exécuté sur le lieu, en plein air. La Seine et ses bords éclairés par un soleil d’été lui forment un fond éclatant. On trouve là les traits de la peinture qu’on a dénommée impressionniste dont le thème de prédilection est souvent l’eau et la lumière. Mais on y trouve aussi des particularités qui n’appartiennent qu’à Renoir : se sont surtout les femmes avec lesquelles les canotiers ont déjeuné qui sollicitent le regard. Cependant, ce qui confère une grande unité et une grande présence à l’ensemble de la toile , ce ne sont pas les femmes, c’est, disons-le, le regard qui lient les personnages de la composition, deux à deux. On sai

Recently converted files (publicly available):