• Document: Travaux Dirigés n 1. Modèle OSI et la couche physique
  • Size: 1.12 MB
  • Uploaded: 2019-05-17 20:13:47
  • Status: Successfully converted


Some snippets from your converted document:

Université de Reims Master 1 Champagne-Ardenne Réseaux U.F.R. de Sciences 2007/2008 Exactes et Naturelles Travaux Dirigés n˚1 Modèle OSI et la couche physique Exercice 1 (OSI) 1˚) Que définit le modèle de référence OSI ? Solution : Le modèle OSI définit un cadre fonctionnel pour l’élaboration de normes d’interconnexion de systèmes. En aucun cas, OSI ne décrit pas comment ces systèmes fonctionnent en interne ou comment les normes doivent être implantées. OSI est un modèle et non une pile de protocoles. Le modèle de référence OSI définit une architecture de communication en 7 couches dont le but est de faire communiquer des systèmes ouverts réels. Exercice 2 (OSI 2) 1˚) Expliquez pourquoi deux systèmes conformes au modèle OSI peuvent ne pas communiquer. Donner un exemple. Solution : Le modèle OSI ne décrit pas comment les systèmes fonctionnent en interne ou quels protocoles doivent im- plémenter les fonctionnalités décrites dans le modèle. L’un des systèmes peut par exemple au niveau physique implanter les 1 par +5V et les 0 par 0V et l’autre choisir un code 0=+5V et 1=-5V. Exercice 3 (Codage du signal) 1˚) Rappelez les principes des codages suivants : tout-ou-rien, NRZ, NRZI, RZ, Bipolaire, Manchester(ou bi- phase), Manchester différentiel, puis Miller. Master 1 Réseaux Solution : 2˚) Représentez le signal binaire 0100 0010 1000 0111 en bande de base codé selon les codes tout-ou-rien, NRZ, NRZI, Manchester, Manchester différentiel, puis Miller. Master 1 Réseaux Solution : 3˚) Représentez ce signal en bande de base à 4 niveaux. Solution : 4˚) Illustrez par un graphe les modulations d’amplitude, de fréquence et de phase associées à ce signal. Master 1 Réseaux Solution : Exercice 4 (Décodage du signal) Décodez chaque séquence représentée ci-dessous en indiquant quel codage est utilisé. Solution : – La séquence 1 présente trois niveaux : -v, 0 et +v ; on pense alors à un codage bipolaire qui donne 10011100. – La séquence 2 montre des transitions à chaque demi-période. On obtient 11010001 (s’il s’aggit du code Manchester) ou 10111001 (s’il s’agit du code Manchester différentiel). – Pour la séquence 3, des transitions à certaines demi-périodes sont caractéristiques du codage Miller. On trouve alors 11010001. – La séquence 4 correspond à 10011010 codé en tout-ou-rien. Exercice 5 (Bel) 1˚) A quoi correspondent en grandeurs réelles les rapports suivants : 10 dB, 3 dB, 2B ? Solution : S dB S dB dB = 10 × log10 B =⇒ S = 10 10 × B =⇒ B = 10 10 S 10dB 1a - B = 10 10 = 101 = 10 S 3dB 1b - B = 10 10 = 103/10 = (103 )0.1 S 1c - B = 102B = 102 = 100 Master 1 Réseaux 2˚) Quelles sont en dB les valeurs des rapports PS/PB : 500, 100000 ? Solution : S dB S dB dB = 10 × log10 B =⇒ S = 10 10 × B =⇒ B = 10 10 2a - dB = 10 × log10 500 = 10 × 2.698 = 27dB 2b - dB = 10 × log10 100000 = 10 × 5 = 50dB Exercice 6 (Bruit) Un support physique de communication a une bande passante de 1 MHz. 1˚) Quel est le débit maximum théorique pouvant être obtenu sur ce support lorsque l’on utilise une modulation bivalente ? Solution : Théorème de Nyquist (canal parfait) - débit binaire maximal = 2 × H × log2 V Nyquist = 2 × 1M Hz × log2 2 = 2 × 106 × log2 2 = 2 × 106 = 2M bits/s 2˚) Le signal généré sur ce support est tel que le rapport signal sur bruit obtenu est de 20 dB. Quel est le débit maximum théorique pouvant être obtenu sur cette voie ? Quelle valence faudrait-ilpour approcher ce débit maximum théorique ? Solution : S Théorème de Shannon (canal bruité) - débit binaire maximal = H × log2 (1 + B ) S 20 20dB ⇔ B = 10 = 100 10 S Shannon = 1M Hz × log2 (1 + B ) = 106 × log2 101 = 6.68M bits/s Avec cette limite, nous pouvons utiliser le théorème de Nyquist pour trouver la valence : 6.68 × 106 = 2 × H × log2 V = 2 × 106 × log2 V log2 V = 3.34 ⇒ V = 23.34 ' 10 Ce qui signifie que si nous avons un code avec 10 niveaux différen

Recently converted files (publicly available):